Réponse de Liette Yergeau à la lettre de la direction générale

Monsieur Nicolas Desjardins, Directeur général, Conservatoire de Musique du Québec à Montréal,

225, Grande Allée Est, bloc C, 3e étage

Québec (Québec) G1R 5G5

OBJET: Refus et suites à la «Suspension sans solde de deux (2) jours».

Après réflexion, Monsieur Desjardins,

Je refuse votre pénalité de «Suspension sans solde de deux (2) jours» que vous m’avez fait parvenir le 25 mars 2012 par courriel et en version papier portant votre signature (reçue le 27 mars 2012).

À titre de citoyenne et de professeur, de «façon préméditée et volontaire», j’affirme que j’ai la responsabilité de participer à la Défense et au Respect des Droits et Libertés.

1)  Je maintiens que l’Association Étudiante du CMMontréal de par sa constitution est légale.

2) Je maintiens que la grève des étudiants du Conservatoire de Musique du Québec à Montréal est légale parce que votée majoritairement en Assemblée générale.

3) Je maintiens que je ne pénalise pas les absences durant toute la durée de cette grève légale. Je ne pénalise pas l’obligation de déposer les documents, de réaliser les présentations/interprétations ou d’assister aux évaluations.

4) Je maintiens que lorsque la grève légale sera terminée, mes étudiants et moi prendrons arrangements en toute équité.

En parcourant l’histoire de la musique à travers des Idées et des Hommes, Monsieur le Directeur général, mes étudiants et moi sommes souvent arrivés à constater que «La Liberté a un Prix.»

Liette Yergeau, Citoyenne et Professeur

Advertisements

53 avis sur « Réponse de Liette Yergeau à la lettre de la direction générale »

  1. Yannick Gagné dit :

    Liette Marry me!

  2. lucie mayer dit :

    Bravo!
    Avec vous de tout coeur!
    Bon courage et bonne continuation!
    Lucie Mayer
    Artiste lyrique et
    professeure.

  3. Ariane Bottex dit :

    Vous êtes impressionnante, Madame Yergeau. Je salue votre intégrité et je vous appuie sans réserve.

  4. […] de la Direction général des Conservatoires de musique et d’art dramatique du Québec, Madame Liette Yergeau réitère son engagement citoyen et son appui au mouvement étudiant de par son refus de la suspension qu’il lui avait été […]

  5. Chère Liette,
    nous avons traversé bien des tempêtes ensemble, celle-ci met en lumière la personne formidable que tu es! et me confirme dans les faits qu’il y a une justice immanente!
    Vive la liberté d’être!
    Lorraine Prieur

  6. Anton Webern dit :

    Pourquoi pas rejoindre Claude Poirier, il me semble que c’est son style de nouvelle!

  7. Nicolas Cousineau dit :

    Bonjour Liette,

    Content de lire ça.

    Au plaisir,

    Nicolas

  8. Guillaume Hétu dit :

    En tant qu’ancien étudiant du conservatoire de Saguenay, je vous dit bravo!!
    Je suis très heureux de votre réponse!!

  9. Wow! Un très bel exemple de courage et d’intégrité!

    Mille fois bravo, et encore plus merci.

    Marc-André Perron
    Étudiant à la Faculté de musique de l’Université de Montréal

  10. Brava, mon ex-prof d’histoire. Ça me fait bien de lire votre lettre!

  11. Madame Yergeau,
    Nous sommes fiers de compter parmi vos anciens étudiants. Comme il est écrit sur la façade du Conservatoire:

    je ne suis pas revenu pour revenir
    je suis arrivé à ce qui commence

    Cristina Garcia Islas et Olivier Maranda

  12. Denis Bonenfant dit :

    Bravo Mme Yergeau

    Je constate avec joie que vous n’avez pas changé et que vous resterez droite dasns cette affaire malgré le vent qui souffle.

    Denis Bonenfant
    Claveciniste, organsite
    Président Les Amis de l’Orgue de Montréal

  13. Jordan dit :

    Bravo Mme Yergeau!

  14. Sylvie Caron dit :

    Superbe démonstration d’intégrité professionnelle ! Chapeau !

  15. Félicitations Madame Yergeau, vous m’impressionnez!
    Je suis fière de votre réponse.

  16. Adam dit :

    Bravo ! Vous êtes un exemple pour nous ! Il faut se tenir debout et respecter nos convictions. La liberté doit être défendu ! Merci !!!

  17. Laurent Patenaude dit :

    Sans être à la hauteur de votre intégrité sans faille, je la salue avec enthousiasme et admiration, avec toute la reconnaissance que m’inspire votre enseignement, une source d’inspiration quotidienne pour moi qui ai quitté le Conservatoire depuis bientôt 15 ans. Avec toute mon affectueuse gratitude.

  18. Jocelyne Marquis dit :

    Madame merci. J’espère que votre courage et votre rectitude seront contagieux. Beaucoup d’enseignants nous appuient officieusement mais qu’attendent-ils pour se manifester ouvertement.

  19. Laurent Patenaude dit :

    Sans être à la hauteur de votre intégrité sans faille, je la salue avec enthousiasme et admiration, avec toute la reconnaissance que m’inspire votre enseignement, une source d’inspiration quotidienne pour moi qui ai quitté vos classes du Conservatoire depuis bientôt 15 ans ! Avec ma toute mon affectueuse gratitude.

  20. Zoé Dumais dit :

    Madame Yergeau, c’est avec beaucoup d’admiration que je salue votre intégrité. Vous êtes (et avez toujours été) une source d’inspiration pour tous les élèves du Conservatoire.
    Au Cégep de Saint-Laurent, les professeurs ont manifesté AVEC les étudiants, je ne comprend pas pourquoi au Conservatoire, on devrait pénaliser un professeur, ça me semble très déplacé.

  21. Je suis complètement avec vous – BRAVO!

    Guylaine Grégoire
    professeure au Conservatoire de musique de Saguenay

  22. Bravo Madame Yergeau!

    En 2009, comme vous et dans un contexte professionnel différent, j’ai agit poussé par les mêmes valeurs et les même convictions: liberté, démocratie et intégrité. On a tenté de me faire taire et j’ai été suspendu pour un an sans solde! Un congédiement déguisé où je me suis tenu debout. Grâce à moi et à ma ténacité, au bout du compte, les pleutres se sont sauvés, des clans se sont formés. Au final, j’ai gagné personnellement, profesionnellement et « citoyennement » et avec des denier$ en indeminté!

    Bientôt, votre employeur, exhibera son droit de gérance ou plutôt de dominance(!) et invoquera votre obligation de loyauté et votre devoir de réserve. Ensuite, il risque de vous accuser que vous nuisez à l’entreprise! Ciel! Nuire à l’entreprise. Elle représente quoi et qui l’entreprise dans le contexte actuel???

    Et dire que pendant ce temps, des gestionnaires gouvernementaux néolibéraux ignorent intentionnellement, font preuve d’arrogance, d’entêtement, de tromperies, de corruption et de mépris, et qu’ils se prennent et agissent comme s’ils étaient les propriétaires de notre État! Ils font preuve d’outrage à la démocratie en matière de santé, d’éducation, d’environnement, d’économie, etc.!! Et sans compter que c’est l’arbre qui cache la forêt et la forêt ensuite qui cache l’océan!! De façon systémique, ils contribuent sciemment au projet de mondialisation de la mise en esclavage des peuples et des États, démocratiques ou non, en étant à la solde d’oligarchies de brillants et dangereux cerveaux de « sociopathes philanthropiques » du monde de la finance et des banques, des affaires et de la mafia, et qui veulent s’offrir un vaste banquet planétaire de richesses restrictives et de pollution collective. Oui, en alternance, des armes militaires aux armes financières. Et ils veulent rapidement que les étudiants, les intellectuels, les artistes ou tout citoyen-ne de tous horizons qu’ils soient retombent de nouveau sous le joug anesthésique des armes de distraction massive et d’occupation massive que sont devenues la consommation et le travail. Reprenez vos routines, respectez l’ordre car il sert l’Ordre mondial. Et sans ordre, la machine à « saucisses » ne peut pas fonctionner!!

    L’idéologie néolibérale vise la programmation de la pensée et des comportements. Source de pollution mentale néolibérale et promue par le très « Réingénieur » de L’État, John James Charest, de son nom de toge recyclé à la politique, l’idéologie ne vise pas l’éveil des consciences ni de la liberté de penser, ni de s’indigner, ni de se tenir debout, ni de sortir de l’état d’hypnose et d’amnésie collective dans lesquels ils veulent maintenir les consciences. Non, c’est une description de ce que doit être le monde et la prescription de mantras hypnotiques pour nous y faire croire!! Dehors Charest et tous ces traîtres de la démocratie et envers les citoyens sovuerains!

    En terminant, comme l’employeur de Madame Yergeau a bien suivi le « guide de l’employeur », par l’application de mesures disciplinaires progressives, il s’apprête sûrement à sévir encore un peu plus… Petit conseil à celui-ci, Madame Yergeau à une colonne vertébrale et non une colonne néolibérale. Ensuite, il y a une colonne démocratique qui va l’appuyer si jamais l’entreprise qu’est le Conservatoire de Musique du Québec à Montréal veut lui nuire! C’est le Conservatoire qui nuira aux élèves et aux citoyens en tentant de les priver de qui elle est et de ses compétences… Le message est-il assez clair?

    • Anton Bruckner dit :

      Les abus de pouvoir de la M. Desjardins ne sont pas nouveau, c’est seulement la première fois que les gens osent l’affronter pour vrai. Au delà des abus de pouvoir, il a également pris plusieurs décision néfaste (je conçoit bien que c’est une opinion personnelle) pour le Conservatoire dans les dernières années. Il a toujours été, de ce que j’ai connu de lui, une nuisance à l’harmonie et à l’unité du Conservatoire. S’il voulait vraiment le bien de l’institution qu’il gouverne, il constaterait son incapacité à faire progresser le conservatoire vers un futur meilleur, et quitterait…

  23. Marc-Antoine Robillard dit :

    Chère Mme Yergeau,

    Je suis fier de compter parmi vos anciens élèves. Vous avez toute mon admiration.

    Marc-Antoine Robillard
    Cor solo associé. Orchestre Symphonique de Singapour

  24. Denise Groulx dit :

    Madame, je vous félicite. Ca prend du courage pour se tenir debout. Et vous l’avez. Si jamais les mesures coercitives se faisaient plus fortes, revenez dans les média. Je suis certaine que plusieurs se lèveront au moins verbalement pour vous appuyer.
    Bonne journée madame.

  25. Jean-Pierre Tailleur dit :

    Bravo Madame Yergeau!!!
    Si le directeur général Nicolas Desjardins s’entête dans sa bêtise car on ne peut qualifier autrement que de bêtise humaine le fait de vous suspendre, il ne fera que confirmer que plus tu montes dans la hiérarchie plus tu peux être bête et moins tu as de courage. Moi je conseille à Monsieur Desjardins de faire amende honorable et de revenir sur sa décission. Mais aura-t-il votre courage? Parce que faire amende honorable dans sa situation prend du courage. À lui de nous montrer s’il a du courage ou simplement du pouvoir, un pouvoir bête qui suspend sans plus, servant la bêtise humaine.

  26. Annick Desjardins dit :

    Madame Yergeau,
    Bravo et merci de dire à votre employeur que vous ne lui appartenez pas. La loyauté envers un employeur ne doit jamais signifier l’abandon des libertés les plus fondamentales à la dignité humaine: «Toute personne est titulaire des libertés fondamentales telles la liberté de conscience, la liberté de religion, la liberté d’opinion, la liberté d’expression, la liberté de réunion pacifique et la liberté d’association».
    Annick Desjardins

    • Annick Desjardins dit :

      Et j’ajouterais:
      Selon la Conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), réunie à Paris du 21 octobre au 12 novembre 1997 en sa 29e session, à laquelle le Canada a adhéré:

      «26. Comme tous les autres groupes et individus, le personnel enseignant de l’enseignement supérieur devrait jouir des droits civils, politiques, sociaux et culturels internationalement reconnus applicables à tous les citoyens. En conséquence, tout enseignant de l’enseignement supérieur a droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, d’expression, de réunion et d’association, ainsi qu’à la liberté et à la sécurité de sa personne, et à la liberté de circulation. Les enseignants devraient pouvoir exercer sans obstacle ni entrave les droits civils qui sont les leurs en tant que citoyens, y compris celui de contribuer au changement social par la libre expression de leur opinion sur les politiques de l’Etat et les orientations concernant l’enseignement supérieur. Ils ne devraient subir aucune sanction du seul fait de l’exercice de ces droits. (…)

      27. Il convient de favoriser, tant au niveau international qu’au niveau national, l’application des normes internationales susmentionnées au bénéfice de l’enseignement supérieur. A cette fin, le principe des libertés académiques devrait être scrupuleusement respecté. L’exercice des libertés académiques doit être garanti aux enseignants de l’enseignement supérieur, ce qui englobe la liberté d’enseignement et de discussion en dehors de toute contrainte doctrinale, la liberté d’effectuer des recherches et d’en diffuser et publier les résultats, le droit d’exprimer librement leur opinion sur l’établissement ou le système au sein duquel ils travaillent, le droit de ne pas être soumis à la censure institutionnelle et celui de participer librement aux activités d’organisations professionnelles ou d’organisations académiques représentatives. Tous les enseignants de l’enseignement supérieur devraient pouvoir exercer leurs fonctions sans subir de discrimination d’aucune sorte ni avoir à craindre de mesures restrictives ou répressives de la part de l’Etat ou de toute autre source. Les enseignants du supérieur ne pourront effectivement se prévaloir de ce principe que si le milieu dans lequel ils évoluent s’y prête. Cette condition ne peut elle-même être satisfaite que dans un climat démocratique ; c’est pourquoi il incombe à tous de contribuer à l’établissement d’une société démocratique. »

      • Cécile Gagnon dit :

        merci pour les références; beaucoup d’enseignants seront rassurés de lire ces détails si importants.
        Et surtout Merci infiniment Madame Yergeau, pour votre honnêteté et votre intégrité. Quel bel exemple nour nos étudiants qui se tiennent si fièrement debout.. J’en suis très fière. Nous aurons une socìété future très équitable, j’ai confiance en nos jeunes.

  27. Olivier Thouin dit :

    Chère Mme Yergeau,

    Votre intégrité est remarquable, bravo! Merci pour ces belles années de littérature musicale. Votre passion pour l’art et les artistes m’a toujours impressionné. Je suis heureux d’en avoir profité.

    Olivier Thouin
    Violon solo associé, Orchestre Symphonique de Montréal

  28. […] voir aussi la réponse de Liette Yergeau, une Lettre à Nicolas Desjardins et cette autre lettre à monsieur Nicolas […]

  29. Louis Allard dit :

    Chère Liette,

    Vous serez toujours pour moi un modèle d’inspiration. Vous avez su, à moi comme à bien d’autres élèves, à prendre connaissance de notre rôle en tant qu’artiste dans la société. Aujourd’hui, vous nous en donnez la preuve. Merci.

  30. cathougirard dit :

    Merci Madame Yergeau d’être authentique et intègre. Votre positionnement et votre raisonnement, dans cette situation, en est un d’enseignement envers les étudiants du CMMontréal et des autres institutions. Bonne continuité à vous et à tous!

  31. Karine Plouffe dit :

    Mme Yergeau,

    En tant qu’enseignante au collégial bien impliquée dans la lutte, vous avez toute mon admiration. Bravo de tenir tête à une décision aussi absurde.

    Continuons le combat !

  32. François Laplante-Lévesque dit :

    Mme Yergeau, vous avez été une professeure marquante pour la plupart des étudiants qui sont passés par le conservatoire. Bravo, et merci de votre intégrité. En tenant tête à la main qui vous nourrit, vous restez conséquente avec les valeurs que vous nous avez transmises: liberté, égalité, justice, intégrité intellectuelle.

    On ne s’en rendait pas toujours compte pendant les classes, mais vous avez été une force tranquille qui a su modeler les citoyens responsables et allumés que nous sommes.

    Quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, vous êtes, aujourd’hui et pour toujours, une grande dame, libre et capable d’assumer son destin et ses convictions.

    François Laplante-Lévesque,
    Ancien étudiant du Conservatoire de musique de Montréal.

  33. Alexandre Duguay dit :

    Mme Yergeau,

    Votre position dans pareil contexte est admirable. Permettez-moi de saluer votre intégrité. Aujourd’hui, plus que jamais, je me considère privilégié d’avoir eu la chance de profiter de votre enseignement.

    Avec toute mon admiration,

    Alexandre Duguay,
    Ancien étudiant du Conservatoire de musique de Montréal

  34. Kim Lajeunesse dit :

    Mme Yergeau,

    Je me joins à mes collègues pour saluer votre intégrité et votre liberté de pensée. Je me considère infiniment chanceuse de vous avoir eu comme enseignante pendant plusieurs années au Conservatoire. Non seulement vous avez contribué à faire de moi une meilleure musicienne, mais je suis certaine qu’à votre contact, je suis devenue une meilleure citoyenne, plus responsable et plus ouverte sur le monde.

    Vous avez toute mon admiration et mon respect,

    Kim Lajeunesse
    Chef de l’exploitation à l’Orchestre Métropolitain
    Ancienne étudiante de Liette Yergeau au Conservatoire de musique de Montréal

  35. Vivianne Fournier Gamache, ancienne étudiante du CMM dit :

    Chère Mme Yergeau,

    mon premier souhait va pour les étudiants et tous les autres citoyens du Québec afin que les valeurs si chères à notre coeur soient à nouveau reconnues.

    Ensuite, je souhaite bien sûr que M Desjardins lève la sanction injustifiée contre vous. J’avoue que je me demande… où est le reste de l’équipe professorale du Conservatoire? J’aurais aimé sentir qu’elle est derrière vous. J’ai plutôt l’impression qu’elle se cache, mais je n’ai peut-être pas toutes les informations non plus, je l’admets.

    Ce qu’il y a de merveilleux dans cette histoire, c’est que votre souvenir est revenu à la mémoire de vos anciens étudiants, nous rappelant quelle femme intègre et digne vous êtes. Merci de faire partie de nos vies.

  36. Francine Tremblay-Quesnel dit :

    Je suis enseignante dans un Cégep. Nos patrons ont bien compris l’importance des enjeux de société dont les étudiants sont très conscients dans ce dossier de la hausse des frais de scolarité. Nos patrons ont respecté le vote libre et démocratique de nos étudiants et laissent leurs professeurs et autres employés piqueter avec les étudiants sans préjudice aucun, voire même avec une certaine complicité. Voir à ce sujet un article paru il y a quelques jours dans Le Devoir présentant le témoignage du Directeur de la Fédération de cégeps qui appuie sans ménagement la lutte étudiante. Malheureusement, madame Yergeau, vous avez vraiment un boss qui abuse de son pouvoir et qui n’avait pas à vous traiter ainsi.
    Vous avez tout mon respect et mon admiration pour cette intégrité et la dignité dont vous faites preuve.
    Francine Tremblay-Quesnel, enseignante en philosophie Cégep Montmorency

  37. Jason D'Aoust dit :

    Mme Liette Yergeau
    Conservatoire de musique de Montréal
    4750, avenue Henri-Julien
    Montréal (Québec) H2T 2C8

    OBJET: Appui de votre démarche et dénonciation de la position de la DG

    Madame Yergeau,

    Les arguments que la direction générale des Conservatoires met de l’avant pour transformer une grève légale efficace en une grève symbolique sans poids réel vont contre la volonté populaire des étudiants du Conservatoire de Musique du Québec à Montréal.

    (http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Mars2012/26/c7976.html)

    Cela constitue un refus par l’institution de reconnaître aux étudiants leurs droits. Les mesures disciplinaires que la direction tente de faire imposer par ses professeurs contre les étudiants gréviste sont des moyens de pression à peine voilés. Je vous suis reconnaissant, Mme Yergeau, de ne pas participer à un tel manège qui réduirait la fonction de transmission du savoir du professeur à une activité de répression institutionnelle (comparable, psychologiquement, à la brutalité policière envers les manifestants étudiants).

    Je souhaite maintenant que la direction générale des Conservatoires en fasse autant, qu’elle retire ses mesures de répression (dites disciplinaires) injustifiées contre vous et contre les étudiants en grève, et qu’elle fasse à vous et aux étudiants ses excuses sur la place publique.

    Je garde un excellent souvenir de votre enseignement. Vous étiez un professeur exigeant, mais juste. Avec vous, l’étude allait de pair avec la création, la réflexion et le don de soi. Ce n’est pas seulement ce geste public qui mérite l’admiration de vos étudiants et collègues, mais les traces que votre enseignement a laissé depuis des années.

    Je vous appuie inconditionnellement dans cette sordide affaire, non seulement par mes félicitations sur ce site du CMM en grève, sur les réseaux sociaux et les média en ligne, mais en transmettant une copie papier et électronique de cette lettre aux autorités concernées. D’ailleurs, j’invite tous ceux et celles qui ont laissé des messages d’encouragement à poser le même geste.

    Sincèrement,

    Jason D’Aoust
    2436 Champagne
    Montréal QC H2K 2G8

    C.c.:

    M. Nicolas Desjardins,
    Directeur général des Conservatoires
    225, Grande Allée Est
    Bloc C, 3e étage
    Québec (Québec) G1R 5G5
    nicolas.desjardins@conservatoire.gouv.qc.ca

    Mme Sylvie Barcelo
    Sous-ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine
    Ministère de la Culture, des Communications et
    de la Condition féminine
    225, Grande Allée Est
    Québec (Québec) G1R 5G5
    Sylvie.Barcelo@mcccf.gouv.qc.ca

  38. Bravo Liette Yergeau, femme qui sait se tenir debout face aux abus
    des pouvoirs élitistes qui nous musèlent et nous maintiennent dans la
    peur d’être nous-mêmes dans notre propre pays du Québec.

  39. JEANNE dit :

    BRAVO ET MERCI…
    BELLE CONTINUITÉ ET
    SURTOUT TENEZ-NOUS AU COURANT….
    JEANNE LEF

  40. Caroline Laberge, photographe dit :

    Liette Yergeau, je suis derrière vous même si on ne se connait pas 🙂 !!!! DEBOUT devant l’injustice!!! BRAVO!! ON RECULE PAS! ON AVANCE

  41. Maxime dit :

    Bravo Mme Yergeau et honte aux philistins qui dirigent notre institution.

  42. Lyne Fortin dit :

    Bravo Madame Yergeau!
    Je suis heureuse d’être témoin de votre honnêteté et intégrité, digne d’un profeseur, d’un mentor, d’un exemple. Puissent les politicailleux en tirer leçon.
    Merci

    Lyne Fortin, soprano

  43. marc hervieux dit :

    Madame Yergeau,

    Bravo, respectueusement bravo. En 1992 quand je suis entré dans votre classe de littérature musicale, vous vous êtes présenté et ce jours là, j’avais déjà cette impression d’être face à une personne de grandes qualités (j’emploie ici le pluriel avec plaisir!). Je ne peux qu’admirer votre position face à cette situation ou la démocratie est complètement ignorée. Votre position est claire, juste et respectueuse de ce que nous avons de plus précieux, le droit de s’exprimer.

    merci, et « in bocca lupo » pour la suite.

    Marc Hervieux, ténor
    étudiant en chant au conservatoire de musique de Montréal 1992-1997
    et fier élève de votre classe de littérature musicale

  44. G dit :

    Bonjour Mme.Yergeau,
    Je suis aussi un ancien étudiant de votre classe, début 1990.
    J’ai été informé de cette décision de la direction à votre égard par le biais de ma conjointe qui est présentement aux études au baccalauréat en pratique sage-femme de l’UQTR.
    Je suis outré de lire cette lettre de Nicolas Desjardins.
    Triste décision de la part d’une institution qui se veut un vecteur de la culture.
    Je ne puis rester silencieux face à une telle semonce qui compromet l’essence même de ce que nous appelons « culture », notre culture.
    Car il s’agit bien là de la transmisison de ce que nous sommes pour les générations qui nous succéderons. Des valeurs et des actions qui nous définissent, des travaux et des accomplissements qui illustrent notre chemin, des réflexions et des choix qui couronnent notre sagesse…
    Il est bien un vecteur de culture : ce sont ceux qui la transmettent, c’est vous, les enseignants, les parents, les maîtres et les Grands. Vous et vous seuls.
    La culture ne se définit pas par une loi, un code ou une directive. La culture ne se définit pas, elle se vit.
    Elle se vit par et pour les gens qui la composent, par tous ceux et celles qui la respirent et la sentent battre en eux, par et pour tous ceux qui sont en vie. Pour qui la vie est un fleuve qui coule, sur lequel on avance que lorsque l’on rame ensemble. Nous sommes tous vecteurs de culture, à partir du moment où l’on dit à son enfant, à son prochain: « et toi? »
    Je vous appuis.

    Guy Séguin
    theoctessproject@gmail.com

  45. real108 dit :

    Voici un extrait de courriel envoyé à un de mes petits-fils (18 ans) qui fréquente un CEGEP à Québec et pour qui je fais des placements.

    « D’abord à partir du moment où tu m’as exprimé ton désaccord sur la grève des étudiants, opinion que je respecte, j’ai cru qu’il ne fallait pas que je participe à ton enrichissement individuel pendant qu’il y a une bataille collective de première importance qui est en jeu avec les étudiants. Ce serait pour moi de t’envoyer un très mauvais signal… Je suis un homme de principes et de convictions et je n’hésite pas à les mettre de l’avant lorsqu’il y a nécessité comme c’est le cas présentement.

    La seconde raison qui rejoint aussi la grève des étudiants, c’est que je ne transige pas actuellement par solidarité avec madame Yergeau, un prof de musique au Conservatoire de Montréal qui a été suspendue sans solde pendant deux (2) jours pour ne pas vouloir pénaliser ses étudiants pendant la grève. Voici les liens qui font état de la lettre du Directeur général du Conservatoire à madame Yergeau lui annonçant sa suspension sans solde de deux (2) jours de même que sa réplique:

    http://tinyurl.com/7mpy36a ( lettre du directeur)

    http://tinyurl.com/777c7gz (réplique)

    Tu comprendras que j’ai une grande admiration pour ce prof qui démontre du courage et de la détermination pour affronter son employeur dans une cause qu’elle estime juste au risque de perdre son emploi. Je tiens à lui signifier mon appui et à être solidaire avec elle dans sa démarche. Je lui ai d’ailleurs envoyé un petit mot à cet effet.

    Il en sera ainsi jusqu’à ce que le conflit soit résolu à la satisfaction des étudiants. »

    Réal Croteau

  46. Johanne Morin dit :

    Chère Mme Yergeau,

    Bravo pour votre courage et votre intégrité. Quelle femme extraordinaire vous êtes !
    Un énorme merci pour tout ce que vous m’avez apporté. C’est vraiment un privilège de vous avoir connu.

    Sincèrement,

    Johanne Morin
    1er violon solo assistant de l’OM,
    membre du Nouvel Ensemble Moderne

  47. Hadi Qaderi dit :

    Bravo à madame la professeure et hante au directeur collaborateur.

    Hadi qaderi

  48. Luc B. de Passillé dit :

    Chère madame Yergeau.

    Notamment parce qu’il est rare et courageux, votre geste a beaucoup de valeur.

    Soyez assurée de mon respect.

    Luc B. de Passillé

  49. Alexandrine Béland-Trottier dit :

    Votre courage m’impressionne beaucoup. Je tiens à vous remercier personnellement de m’aider à pouvoir terminer mes études en arts visuels, et à vous assurer mon support moral dans cette histoire.

    Il est évident que la hause des frais de scolarité est néfaste à l’exploration et à la pratique artistique, et ce tant en musique qu’en arts visuels, qu’en littérature, qu’en théatre, qu’en danse, qu’en design, qu’en n’importe quelle forme que ce soit de recherche culturelle, en fait. Je déplore que le CMM trahisse sa mission en prenant une position coercitive pour imposer une logique marchande à l’enseignement des arts.

    Je salue cotre honnêteté intellectuelle bien bas, au nom de mon amour de la culture et de son rôle émancipateur en société.

  50. Smithe476 dit :

    I really enjoy the blog article.Really looking forward to read more. Fantastic. defgkegbdfeceekd

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :