Avis de suspension de la part de Nicolas Desjardins à l’intention de Liette Yergeau

Le 25 mars 2012

Madame Liette Yergeau 

 

OBJET :        Suspension sans solde de deux (2) jours

 

Madame,

Le 20 mars dernier, la direction a transmis un communiqué à « Tous les professeurs et le personnel administratif » concernant la grève des étudiants.  Ce communiqué qui représente la position officielle du Conservatoire informait notamment les professeurs que « les pénalités habituelles d’absence au cours » s’appliquaient et que les « élèves ne se présentant pas à leurs cours auront une absence non motivée » 

Le 23 mars 2012, vous avez fait fi de cette directive et transmis un courriel indiquant que vous considériez la grève légale et que vous n’appliqueriez pas les directives du Conservatoire.  Vous avez notamment écrit : « je ne pénalise pas les absences durant toute la grève, ni l’obligation de déposer les documents ou les présentations/interprétations ».

Vous avez de façon préméditée et volontaire transmis un courriel aux étudiants les informant que vous ne respecteriez pas les directives du Conservatoire. Il s’agit d’un geste déplorable qui constitue une violation sérieuse et importante de votre obligation de loyauté d’autant plus que vous occupez un poste de confiance au sein de l’organisation.

Compte tenu de ce qui précède, nous n’avons d’autre choix que de vous suspendre sans solde pour deux (2) jours à partir 26 mars 2012.  Vous reprendrez votre travail le 28 mars 2012.

Si nous avons choisi de vous suspendre pour cette durée, c’est parce que nous croyons, entre autres, qu’il est nécessaire de vous faire réaliser la gravité de vos négligences et que nous ne pouvons tolérer une telle attitude et insouciance de votre part.

Nous n’avons d’autre alternative que de vous aviser très clairement que si vous ne respectez pas les directives du Conservatoire, nous devrons alors envisager des mesures disciplinaires plus importantes pouvant aller jusqu’au congédiement. 

Nous espérons que vous saurez tirer profit de cette période de réflexion et adopterez à l’avenir un comportement plus mature et responsable.

 

c.c.      Dossier de l’employée

Nicolas Desjardins
Directeur général
Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec
225, Grande Allée Est, Bloc C, 3e étage
Québec (Québec) G1R 5G5
Téléphone : 418 380-2327, poste 6327
Télécopieur : 418 380-2328
nicolas.desjardins@conservatoire.gouv.qc.ca
www.conservatoire.gouv.qc.ca

Advertisements

40 avis sur « Avis de suspension de la part de Nicolas Desjardins à l’intention de Liette Yergeau »

  1. […] À JOUR : AVIS DE SUSPENSION DE NICOLAS DESJARDINS À L’INTENTION DE LIETTE YERGEAU Share this:TwitterFacebookLike this:LikeBe the first to like this […]

    • Murielle dit :

      Chers amis de la démocratie,

      Peut-on savoir que fait son syndicat ? On attend une riposte musclée de sa part et de celle de ses collègues. N’y a-t-il pas déjà une pétition qui circule en ce sens chez les professeurs proches de Mme Yergeau ? Je suis époustouflée de constater le culot de la direction qui lui reproche de respecter la grève des étudiants !

      Où va-t-on ?

      Murielle Chapuis

  2. Lisette Rufiange dit :

    Chère Liette,
    Chers élèves et collègues du Conservatoire,

    J’ai eu le privilège d’avoir, il y a plusieurs années, Madame Yergeau comme professeure au Conservatoire de musique de Montréal, et j’en garde un souvenir très présent.

    Je peux témoigner que Liette est une artiste et une pédagogue d’une qualité, d’une droiture, et d’une intégrité exemplaires. Elle a toujours défendu ses valeurs avec courage et conviction.

    Je trouve cette situation des plus regrettables; elle mérite tout notre appui, et je tiens à l’assurer de ma considération et de ma solidarité indéfectibles.

    Très sincèrement,

    Lisette Rufiange

    • Chère Liette,
      Chères élèves du Conservatoire de musique de Montréal,

      J’ai donné les plus importantes années de ma vie au Conservatoire de musique, j’y ai donné toute mon énergie et mes forces vives.
      Liette Yergeau est une pédagogue authentique, cultivée, forte et certainement une des meilleures collègues avec laquelle j’ai travaillé.

      Le Conservatoire ne peut exister sans les étudiants!!!
      Je déplore cette situation, chère Liette tu as toujours été une femme courageuse et tes gestes sont en continuité avec ton engagement auprès des jeunes!

      Je suis avec tout coeur avec toi.

    • Johanne Morin dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec Lisette Rufiange. Elle m’enlève les mots de la bouche! Mme Yergeau est une pédagogue extraordinaire et je suis estomaquée de la suspension et de la menace de congédiement qu’on lui inflige.

      Johanne Morin,
      violoniste
      1er prix en 1991

  3. nomadesse dit :

    « Bonjour,

    Je trouve malheureux la suspension sans solde de la professeur Liette Yergeau. Si elle est allée à l’encontre de vos instructions, avez-vous pensé que c’était peut-être parce que les instructions allaient à l’encontre du bon sens? Il est vrai que les employés doivent un minimum de respect à leur employeur. Mais vos employés ne sont pas des militaires qui doivent obéir aux ordres, ils sont toujours libres de réfléchir.

    Cette mesure, et les menaces que votre lettre renferme, est disproportionnée. Vous devriez remercier cette professeure d’amener le débat sur la table de votre institution et de permettre à ses étudiants d’avoir une opinion sur un enjeu de société, peu importe de quel côté ils penchent (pour ou contre la hausse).

    Valérie Harvey »

  4. Anton Webern dit :

    Je ne crois pas qu’aucune université n’ait le droit de faire des menaces aux professeurs qui appui la grève, je crois que ça ferait un bon sujet pour nos amis des médias…

  5. Céline Demers dit :

    Ce geste de M. Nicolas Desjardins est inadmissible. Les étudiants ont voté démocratiquement pour la grève et c’est un signe de respect envers eux que de refuser d’aller enseigner. Mme Yergeau vous êtes très courageuse, je suis de tout coeur avec vous.

    Céline Demers
    enseigante au cégep du Vieux-Montréal

  6. Thibaud de La Marnierre dit :

    Certaines personnes devraient se rendre compte de la limite de leur arbitraire. C’est un abus de pouvoir caractérisé qui prouve que le principe de Peter s’applique.

  7. Guillaume S. dit :

    Se faire rabrouer par un « p’tit cul » de directeur aux capacités intellectuelles réduites, ça doit faire sourire madame Yergeau.

  8. Jason Keays dit :

    Je vous invite a contacter son employeur qui l’a suspendu; Nicolas Desjardins Directeur général 418 380-2327, poste 6327 Télécopieur : 418 380-2328 nicolas.desjardins@conservatoire.gouv.qc.ca

    Bonjour monsieur Desjardins

    Nous déplorons votre décision de suspendre un professeur pour s’être prononcé sur le sujet du mouvement contre la hausse des frais de scolarité.

    Cela constitue une violation de la charte des droits et liberté ainsi qu’une violation de la liberté académique d’un professeur vis-à-vis ses opinions politiques.

    Votre lettre circule présentement sur les médias sociaux et au sein des comités de mobilisation du mouvement étudiant.

    En espérant que vous vous rétractez sur cette décision anti-démocratique.

    En attendant l’avalanche d’actions et de plaintes qui s’en vient, j’espère que vous saurez tirer profit de cette période de réflexion et adopterez à l’avenir un comportement plus mature et responsable.

    Bonne journée

  9. Madame Yergeau,
    Votre syndicat pourra contester cette mesure disciplinaire en invoquant le fait que votre employeur a pris une mesure qui contrevient à votre liberté de conscience et qui est discriminatoire en raison de vos convictions politiques. Invoquez la Charte des droits et libertés de la personne.
    Merci et bon courage,
    Annick Desjardins

  10. Myriam Vear dit :

    voici ce que j’ai répondu :

    Bonjour monsieur Desjardins

    Je déplore votre décision de suspendre un professeur pour s’être prononcé sur le sujet du mouvement contre la hausse des frais de scolarité.

    Cela constitue une violation de la charte des droits et liberté ainsi qu’une violation de la liberté académique d’un professeur vis-à-vis ses opinions politiques.

    Une institution d’enseignement n’est pas un service militaire et nous ne vivons pas dans une dictature. Nous vivons au Québec dans un pays démocratique.

    Il est possible d’être loyale envers quelqu’un sans être d’accord avec lui.

    Votre lettre circule présentement sur les médias sociaux et au sein des comités de mobilisation du mouvement étudiant.

    En espérant que vous vous excuserez auprès de Mme Liette Yergeau.

    J’espère que vous adopterez à l’avenir un comportement plus mature et responsable.

    Bonne journée

    Myriam Vear

  11. Paul Dumais dit :

    Voici la lettre que je viens de faire parvenir à Nicolas Desjardins :
    http://www.facebook.com/note.php?note_id=10150742950371136

  12. vladnihilum dit :

    La réaction de Nicolas Desjardins est digne d’un régime dictorial.

    Cette attitude est non seulement déplacée, mais contraire aux principes des DROITS DE LA PERSONNE, alors que madame Yergeau a agi tout à fait légalement. Les professeur(e)s respectant les droits des élèves n’ont pas à faire face à un despotisme aussi niais et immature, dont celle d’un petit banlieusard intellectuellement pauvre qui ne peut pas accepter la critique et la dissidence dans l’établissement qu’il « dirige ».

    Il y aura des lourdes conséquences à cela si Nicolas Desjardins ne reviens pas sur cette décision et ne fais pas d’excuses publiques, car il s’est attaqué directement à une personne qui sest sympatisante de notre grève.

    Le duplessisme, c’est pour les cours d’Histoire du Québec.

    M. le Dictateur Desjardins, bye bye!

  13. vladnihilum dit :

    La réaction de Nicolas Desjardins est digne d’un régime dictorial.

    Cette attitude est non seulement déplacée, mais contraire aux principes des Droits de la personne, alors que madame Yergeau a agit tout à fait légalement. Les professeurs respectant les droits des élèves n’ont pas à faire face à un despotisme aussi niais et immature. Celle d’un petit banlieusard intellectuellement pauvre qui ne peut pas accepter la critique et la liberté d’expression dans l’établissement qu’il « dirige ».

    Il y aura des suites très lourdes à cela si Nicolas Desjardins ne reviens pas sur cette décision et ne fais pas d’excuses publiques. Le duplessisme, c’est pour les cours d’Histoire du Québec.

    M. le Dictateur Desjardins, bye bye!

  14. Nous sommes tous derrière vous.

    Jean-Marc Côté
    Collège Ahuntsic
    Profs contre la hausse

  15. Michelle dit :

    Le boycott est illégal et la professeure à l’obligation de se présenter en classe pour attester de la présence ou de l’absence des étudiants. L’établissement a bien fait. Si au moins les autres établissements d’enseignement avaient le courage de faire de même…

    • Bravo pour votre solidarité avec le pouvoir. Quel courage! Vous avez lu La Boétie? La servitude volontaire, ça vous dit quelque chose?

      • Michelle dit :

        La pensée critique, vous connaissez? Être un mouton, vous connaissez?
        La servitude volontaire est exactement ce que vous faites en ne réfléchissant pas et en suivant le troupeau aveuglément.

        La prof n’a pas respecté son contrat, la « grève » est illégale et un sérieux préjudice est causé à des milliers d’étudiants à-travers la province parce qu’une minorité s’instrumentalise la majorité. Alors vous pouvez bien introduire votre piédestal de la moralité dans un endroit de votre corps de votre choix et me laisser admirer un des rares actes de justice vus depuis le début de cette manipulation publique.

      • C’est justement la pensée critique qui m’a amené à vous répondre… Vos phrases creuses montrent que le mouton suit le berger sans même s’en apercevoir.
        C’est vraiment très édifiant de vous lire, je vous assure!

      • Michelle dit :

        Monsieur Côté, vous avez totalement et entièrement raison. 🙂

      • Et vous, cher Michelle, m’avez joyeusement diverti. Je vous en suis humblement reconnaissant. Et je parle sans ironie aucune…

  16. Il me semble, qu’au contraire de ce que sa Direction générale avance, Madame Yergeau fait preuve d’un comportement des plus mature et responsable.

    Agnès Grimaud

  17. Décision clairement tendancieuse de Desjardins. Alors que le déficit cumulé des conservatoires sous sa direction a augmenté de 119% la dernière année, il répondait tout récemment face aux budgets défoncés des choses comme «hausses de tarifs pour les utilisateurs», «les congés de maladie nous coûtent plus cher», mais «la construction d’un nouveau Conservatoire […] ne serait pas compromise».

    http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2012/03/20120315-171251.html

  18. Edith Côté-Demers dit :

    Message téléphonique laissé dimanche soir à M.Desjardins:

    Bonjour M.Desjardins,
    Je suis Édith Côté-Demers, finissante 2010 du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Nous nous sommes rencontrés à quelques reprises lorsque je siégeais sur le CA du Conservatoire.
    J’ai appris la suspension sans solde de Mme Yergeau et, bien que je ne sois qu’une ancienne élève, je tenais à vous témoigner ma grande tristesse et mon indignation par rapport à ce geste…
    Sachant que vous avez vous-même suggéré aux étudiants d’art dramatique d’être tous « malades » pour assister à la manifestation du 22 mars…
    Je comprends que vous ayez des règlements à faire respecter, mais votre geste témoigne à mes yeux d’un manque d’ouverture et d’un désir d’étouffer la voix étudiante.
    Et c’est dommage, parce que l’âme de votre école ce n’est pas vous. C’est vos élèves.

  19. Normand Baillargeon dit :

    Chère madame Yergeau,
    Recevez mes plus amicales, respectueuses et solidaires salutations. Dites-le moi sans hésiter si je peux être utile.

    Normand Baillargeon, uqam

    • AECMM dit :

      Bonjour Monsieur Baillargeon !

      Les étudiants du Conservatoire de musique de Montréal vous remercient de l’appui exprimé ici à leur professeur, Madame Liette Yergeau.

      Nous vous invitons à lui écrire afin, si vous le désirez, de lui transmettre personnellement vos salutations.

      Liette.Yergeau@conservatoire.gouv.qc.ca

      Alexis Raynault, vice-président de l’Association des élèves du Conservatoire de musique de Montréal.

  20. Hadi Qaderi dit :

    Il est temps de lire et relire De La Boëtie qui dénonçait, à son très jeune âge, les complices de l’oppression. Comme l’apporte Gérald Allard : «Il ( De La Boëtie) nous apprend ensuite que les tyranneaux, c’est-à-dire les complices du
    tyran, sont les indispensables courroies de transmission du pouvoir illégitime et la
    troisième cause de la servitude volontaire. Individu • oués, énergiques et ambitieux,
    132

    LES SERVITUDES VOLONTAIRES
    les tyranneaux se mettent au service de l’«un» pour jouir d’un pouvoir très partiel et
    d’un butin très incertain. Terminant par une vision eschatologique, La Boétie assure à
    son lecteur que Dieu «… réserve là-bas, à part, un châtiment particulier aux tyrans et à
    leurs complices »2.»

    Les actions de la directions me semblent justement cette attitude de complicité avec le pouvoir.

    Je ne suis pas seulement avec ma collègue mais aussi je la défendrai farouchement.

    Hadi Qaderi

  21. Marie dit :

    Il est clair que Monsieur Desjardins a oublié les qualités de Mme Yergeau: profesionnalisme, intégrité, pédagogue exemplaire et cultivée en lui reprochant d’être immature et irresponsable.

    J’ai envoyé un courriel à Mme Yergeau lui disant que je l’appuyais.

    Maintenant enseignante, je m’y connais de plus en plus dans le mouvement syndical et j’ai fait le tour de la dernière convention collective des employés de l’état (car la dernière n’étant pas signée…)

    Voici les textes de l’article 17 : Mesures disciplinaires et administrative

    Mesures disciplinaires

    17.01 Toute mesure disciplinaire prise contre un professeur peut faire l’objet d’un grief de sa part.

    17.02 Dans les cas de réprimande, de suspension ou de congédiement, le sous-ministre doit informer le professeur par écrit de la mesure disciplinaire qui lui est imposée en explicitant les motifs de cette sanction. Seuls les faits se rapportant aux motifs en question peuvent servir de preuve à l’occasion d’un arbitrage.

    Comme mentionné plus tôt cette semaine, est-ce que Monsieur Desjardins est devenu sous-ministre sans qu’on le sache, est-ce qu’il remplace Mme Sylvie Barcelo???

    Est-ce qu’on a des nouvelles??

  22. Valérie Roberge dit :

    M. Desjardins,

    Comment osez-vous réprimander Madame Liette Yergeau pour ses actions ? Cette décision démontre clairement votre intelligence vide. Vous faites la preuve que vous n’avez pas votre place dans une institution qui forme la relève de demain et qui plus est, des artistes. Le propre d’un artiste est de se questionner et par riposte de questionner la société, les idées en place, les systèmes.

    Votre lettre, excessivement méprisante envers cette grande dame, ne fait que démontrer votre absence de faculté de penser. Je suis choquée de vous lire et de constater la situation. Lorsqu’on a la chance d’avoir entre ses murs une dame d’une intelligence aussi exceptionnelle, on se doit de la respecter.

    Vous devriez apprendre d’elle au lieu de vous ridiculiser. Si vous n’avez pas complètement perdu l’esprit, s’il vous reste un tant soit peu de jugement, vous corrigerai la situation. Des excuses publiques.

    Votre geste est tout simplement inadmissible. Votre attitude envers Madame Yergeau est scandaleuse et cette seule action serait suffisante pour demander votre démission à vous! Que faites-vous à la tête du Conservatoire?

    Madame Yergeau respecte ses étudiants. Elle forme des penseurs, des artistes, elle soutient la démocratie. Oubliez donc votre orgueil, et faites un examen de conscience. Si vous n’êtes pas complètement stupide, vous reconnaîtrez vos torts. Inclinez-vous. Apprenez votre leçon. Excusez-vous. Grandissez un peu. Humainement.

    Valérie Roberge
    (ancienne étudiante du conservatoire)

  23. […] refuse votre pénalité de «Suspension sans solde de deux (2) jours» que vous m’avez fait parvenir le 25 mars 2012 par courriel et en version papier portant […]

  24. […] Suspendue pour avoir ouvertement appuyé le mouvement étudiant du Conservatoire de musique de Montr… et par le fait même failli à son obligation de loyauté envers son institution, Liette Yergeau est rapidement devenue un cas de figure de la radicalisation du conflit opposant les étudiants aux différentes administrations, institutionnelles et gouvernementales. […]

  25. Ariane Bottex dit :

    Monsieur Desjardins,

    Je vous écris en tant qu’ancienne étudiante du Conservatoire (1999-2001) pour vous faire part de mon indignation devant l’attitude de mépris que vous affichez envers une professeure qui œuvre depuis près de 30 ans au rayonnement de l’institution.

    Vous n’avez aucune légitimité, en tant que simple gestionnaire, pour afficher une telle condescendance envers ceux qui assurent le véritable rayonnement du Conservatoire.

    C’est pourquoi je vous somme de vous tenir à votre place et de présenter des excuses publiques à Madame Yergeau, à ses étudiants présents et passés ainsi qu’aux nombreux citoyens qui condamnent, avec raison, l’arrogance inacceptable dont vous faites part.

    Ariane Bottex-Ferragne

  26. […] Je suis enseignant en mathématiques au Collège de Rosemont à Montréal, et je viens d’apprendre la suspension sans solde de deux jours de Mme Liette Yergeau, elle-même enseignante au Conservatoire de musique. (https://cmmengreve.wordpress.com/2012/03/25/avis-de-suspension-de-la-part-de-nicolas-desjardins-a-lin…) […]

  27. G dit :

    M.Dedsjardins,
    Je vous fais parvenir un mot que j’ai envoyé à Mme.Yergeau.
    J’ajouterai à votre intention que je trouve désolant et même honteux de constater un tel manque de vision quant à votre rôle de directeur à la tête d’une institution qui se veut une emblême de la culture.
    Je déplore sincèrement ce geste que vous avez posé à l’égard d’une enseignante qui a su, elle, écouter la voix des autres, porter réflexion et agir. Trois actions qui définissent une personne qui connaît ce qu’est la Vertu et le Savoir-faire.
    Vous aussi pourriez faire preuve d’ouverture en ne reproduisant pas un tel geste dans le futur.
    Guy Séguin, ancien étudiant des conservatoires de musique.

    Bonjour Mme.Yergeau,
    Je suis aussi un ancien étudiant de votre classe, début 1990.
    J’ai été informé de cette décision de la direction à votre égard par le biais de ma conjointe qui est présentement aux études au baccalauréat en pratique sage-femme de l’UQTR.
    Je suis outré de lire cette lettre de Nicolas Desjardins.
    Triste décision de la part d’une institution qui se veut un vecteur de la culture.
    Je ne puis rester silencieux face à une telle semonce qui compromet l’essence même de ce que nous appelons « culture », notre culture.
    Car il s’agit bien là de la transmisison de ce que nous sommes pour les générations qui nous succéderons. Des valeurs et des actions qui nous définissent, des travaux et des accomplissements qui illustrent notre chemin, des réflexions et des choix qui couronnent notre sagesse…
    Il est bien un vecteur de culture : ce sont ceux qui la transmettent, c’est vous, les enseignants, les parents, les maîtres et les Grands. Vous et vous seuls.
    La culture ne se définit pas par une loi, un code ou une directive. La culture ne se définit pas, elle se vit.
    Elle se vit par et pour les gens qui la composent, par tous ceux et celles qui la respirent et la sentent battre en eux, par et pour tous ceux qui sont en vie. Pour qui la vie est un fleuve qui coule, sur lequel on avance que lorsque l’on rame ensemble. Nous sommes tous vecteurs de culture, à partir du moment où l’on dit à son enfant, à son prochain: « et toi? »
    Je vous appuis.

    Guy Séguin
    theoctessproject@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :